Traiter l’hyperphagie, c’est s’attaquer à ses causes

Sep 8, 2022 | Santé

L’hyperphagie est le terme médical employé pour désigner la faim extrême. Ce type de faim diffère d’une sensation de faim normale que l’on ressent par exemple après avoir manqué un repas ou après avoir fait du sport. L’hyperphagie est une faim qui ne semble pas disparaître, même après avoir mangé un repas et qui empêche de ressentir la satiété. L’hyperphagie signale la présence de différentes pathologies. Il peut s’agir d’un problème lié à la thyroïde, aux médicaments, au diabète, d’un trouble psychologique ou d’autres pathologies encore. Voici plus de détails au sujet de l’hyperphagie et de ses causes. Nous allons également vous indiquer comment la diagnostiquer et quand consulter votre médecin.

Hyperphagie définition

L’hyperphagie est une sensation de faim persistante et l’impression de ne pas pouvoir manger suffisamment, même après avoir mangé de manière excessive. L’hyperphagie est parfois associée à la prise de poids, mais pas toujours. Voici les symptômes de l’hyperphagie :
  • L’envie forte ou le besoin de manger
  • La suralimentation
  • Ne pas se sentir rassasié ou satisfait après les repas
  • La prise de poids (non systématique)
  • L’excès alimentaire
  • Penser constamment à la nourriture

Hyperphagie causes

On distingue différentes causes de l’hyperphagie.

L’hypoglycémie

Au cours de la journée, le taux de sucre varie de manière normale, mais lorsque ce taux varie de manière malsaine en descendant trop bas, on parle d’hypoglycémie. L’hypoglycémie est définie par un taux de sucre dans le sang inférieur à 0.7g/L. Lorsque cela se produit, il faut prendre des mesures pour faire monter le taux de sucre : boire un jus de fruit, boire un soda ou manger quelque chose de sucré. Les symptômes de l’hypoglycémie sont les suivants :
  • Tremblements
  • Faim extrême
  • Transpiration, frissons et sensation de moiteur
  • Rythme cardiaque rapides, palpitations
  • Vertiges, étourdissements
  • Irritabilité ou anxiété
L’hypoglycémie est fréquente chez les personnes souffrant de diabète, mais cela peut également être causé par un régime alimentaire non-équilibré, une activité physique intense ou se produire à cause d’autres pathologies.

Hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est définie par une production insuffisante d’hormone par la thyroïde. La thyroïde est une glande dans le cou qui est responsable de notre niveau d’énergie et d’autres fonctions importantes. Par exemple, le poids, la digestion, l’humeur, la respiration et le rythme cardiaque sont tous influencés par les hormones thyroïdiennes. Si vous souffrez d’hypothyroïdie, les symptômes suivants sont probables :
  • Prise de poids
  • Visage bouffi
  • Constipation
  • Peau sèche et cheveux clairsemés
  • Appétit accru
  • Changements des périodes menstruelles
  • Dépression
Certaines pathologies causent l’hypothyroïdie : maladies auto-immunes, inflammation de la thyroïde, ablation chirurgicale d’une partie de la thyroïde, radiothérapie de la thyroïde et certains médicaments.

Syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel est un groupe de symptômes qui affectent les femmes une à deux semaines avant leurs règles. Les symptômes sont une combinaison de symptômes physiques et émotionnels. Certaines femmes ont des symptômes très légers tandis que chez d’autres, ceux-ci sont assez sévères pour les empêcher d’aller à l’école ou au travail. Parmi les symptômes du syndrome prémenstruel, on compte :
  • Le gonflement et la sensibilité des seins
  • Le ballonnement
  • Les crampes
  • Les maux de tête ou de dos
  • L’irritabilité
  • La sensation de fatigue
  • Les changements d’appétits et les fringales
  • Les changements d’humeur
  • Les troubles de la concentration
Les médecins pensent que ces symptômes apparaissent quelques jours après l’ovulation parce que les taux d’œstrogènes et de progestérone chutent et ne remontent qu’au début des règles.

Manque de sommeil

Un bon sommeil est tout aussi important qu’une alimentation nutritive et l’activité physique régulière. Le manque de sommeil et les troubles du sommeil peuvent influencer les comportements négatifs, ce qui peut être néfaste pour la santé et les relations. Le manque de sommeil chronique augmente les risques de :
  • Hypertension artérielle
  • Maladie cardiaque
  • Obésité
  • Diabète
Dormir suffisamment est important pour le système endocrinien, le métabolisme et les fonctions neurologiques. Il est estimé qu’il faut plus de 6 heures de sommeil chaque nuit pour être en bonne santé.

Stress

Les situations stressantes peuvent vous faire ressentir la faim. L’alimentation émotionnelle consiste à manger pour compenser et gérer des situations difficiles. La nourriture peut aider à atténuer les émotions négatives et bien que ce mécanisme de défense puisse apporter un soulagement temporaire, celui-ci peut devenir une habitude. Voici les facteurs pouvant augmenter les risques d’alimentation émotionnelle :
  • Difficultés à gérer les émotions
  • Insatisfaction par rapport à l’apparence de son corps
  • Régime alimentaire causant une sensation de privation
Surveillez vos habitudes alimentaires et lorsque certaines personnes ou certains évènements vous ont donné envie de manger plus, gardez-les en tête. Efforcez-vous de développer d’autres mécanismes de défense pour gérer le stress : parler avec un groupe de soutien, faire de la marche ou débuter une activité divertissante. Mangez lentement et prêtez attention à la nourriture que vous consommez. Planifiez vos repas à l’avance lorsque vous savez que certaines situations seront stressantes.

Alimentation

Vous ressentirez peut-être la satiété temporairement après avoir mangé quelque chose, mais si ce que vous avez mangé a peu de valeur nutritionnelle, vous aurez à nouveau faim peu après. Votre cerveau vous indique à quel moment vous avez suffisamment mangé, car il connaît la quantité de nourriture se trouvant dans votre estomac. Cependant, les cellules de votre corps ont besoin de certains nutriments et elles signaleront également la faim lorsqu’elles ne sont pas nourries correctement. Une alimentation pauvre en glucides ou qui n’est pas équilibrée par des graisses, des protéines et des fibres risque d’entraîner la sensation de faim. Lorsque vous vous asseyez pour manger, essayez de suivre les conseils suivants :
  • Priorisez les fruits et légumes dans votre alimentation.
  • Incluez une variété de protéines dans votre alimentation comme les viandes maigres, les fruits de mer, la volaille, les produits à base de soja, les graines, les fruits secs et les légumes (pois et haricots).
  • Pour les céréales, privilégiez les céréales complètes autant que possible.
  • Limitez votre consommation de sucre, de sel, de graisse saturée, de cholestérol et d’acide gras trans.

Diabète

Tout ce que vous mangez va être décomposé en énergie que votre corps peut utiliser. Le diabète est une maladie chronique qui perturbe la manière dont le corps transforme la nourriture en énergie. Lorsqu’une personne souffre de diabète, son corps ne produit pas assez d’insuline ou ne peut pas utiliser l’insuline lorsqu’elle est libérée. Parmi les symptômes du diabète, on compte :
  • La forte sensation de soif
  • L’urination fréquente, en particulier durant la nuit
  • La forte sensation de faim
  • La perte de poids sans efforts particuliers
  • Le vision floue
  • Les fourmillements et engourdissements des mains et des pieds
  • La sensation de forte fatigue
  • La peau très sèche
  • Les plaies qui guérissent lentement
  • Les infections plus fréquentes
Le diabète a plusieurs causes possibles parmi lesquelles on compte l’hérédité, une réaction auto-immunitaire, le surpoids et le manque d’activité physique. Si vous avez des symptômes du diabète, il est important de consulter votre médecin.

Hyperphagie qui consulter ?

Pour diagnostiquer ce qui peut être la cause de l’hyperphagie, il convient de consulter votre médecin qui commencera par passer en revue votre historique médical ainsi que les médicaments que vous prenez. Votre médecin devra également savoir quand les symptômes sont apparus et vous questionnera au sujet de votre alimentation, de votre niveau d’activité et de votre sommeil. Il procèdera ensuite à un examen médical en fonction de vos symptômes et prescrira éventuellement des analyses de sang pour vérifier votre thyroïde et votre glycémie. Sur les conseils de votre médecin et en fonction de la cause sous-jacente de l’hyperphagie, vous serez éventuellement amené à consulter des spécialistes : diététicien, psychologue ou autre.

Hyperphagie traitement

Comme il est précisé plus tôt, le traitement de l’hyperphagie dépend de ce qui cause la faim extrême. Vous devrez peut-être apprendre à garder votre glycémie sous contrôle en changeant votre alimentation, en prenant des médicaments pour le diabète ou de l’insuline. Si votre thyroïde est la cause du problème, votre médecin vous proposera des médicaments pour que vos taux d’hormones retournent à la normale. Il vous faudra peut-être évaluer votre style de vie pour savoir comment augmenter votre temps de sommeil et mieux gérer votre stress.

Hyperphagie traitement naturel

Encore une fois, pour traiter l’hyperphagie, il faut s’attaquer à sa cause. Vous pouvez y parvenir par vos propres moyens lorsque l’hyperphagie n’est pas issue d’une pathologie sous-jacente telle que le diabète ou l’hypothyroïdie qui nécessitent souvent des traitements médicamenteux prescrits par le médecin. Lorsque la cause de l’hyperphagie est le manque de sommeil, le stress, une alimentation malsaine ou autre cause non-pathologique, vous pouvez employez différentes méthodes pour y remédier. Voici plusieurs exemples de méthodes naturelles pour traiter la cause de votre hyperphagie :
  • La psychothérapie
  • Le sport
  • La méditation
  • L’ostéopathie
  • L’homéopathie

Lire plus d’articles :