Une solution pour lutter contre la transpiration excessive des aisselles : le Botox

0
75

La transpiration excessive ou l’hyperhidrose

La transpiration excessive ou l’hyperhidrose toucherait entre 1 et 3% de la population. Elle se manifeste par une production en grande quantité de sueur par les glandes sudorale eccrines. En général elle se traduit par des mains ou pieds moites ou par un ruissellement au niveau du visage et du cou. Depuis des années, les médecins ont réussi à la maîtriser grâce aux injections de toxine Botulique (Botox). Ils ont ainsi pu donner à certains patients une meilleure qualité de vie, sans complexes, dans leur vie de tous les jours.

traitement transpiration excessive
Une solution pour lutter contre la transpiration excessive des aisselles : le Botox

Les causes de l’hyperhidrose

La transpiration excessive se divise en deux cas de figure. Dans un premier temps il y a l’hyperhidrose localisée présente dans 9 cas sur 10. Il s’agit de transpiration excessive des mains, des pieds ou des aisselles. Jusqu’à aujourd’hui les sources de celle-ci ne sont pas bien claires. La seule explication serait génétique et toucherait 25% des cas. Dans un second temps, il y a l’hyperhidrose généralisée. Cette fois, il y a plus d’explications. Elle serait la plupart du temps présente après différentes maladies : infectieuses (tuberculose), endocrinienne (hyperthyroïdie), ou neurologique (Parkinson…). Mais il peut y avoir d’autres facteurs qui provoquent cette hyperhidrose généralisée comme par exemple la ménopause avec son dérèglement hormonal, ou le surpoids et l’obésité ou encore la prise de certains médicaments qui peuvent aussi avoir comme effet secondaire une transpiration excessive.

Traiter la transpiration excessive par des injections de toxine Botulique

Depuis plus de 10 ans, les médecins ont effectué une avancée thérapeutique avec la possibilité de traiter la transpiration excessive par des injections de toxine Botulique. Grâce à cette dernière, il n’est plus utile de passer par une intervention chirurgicale et ce procédé est bien plus rapide et efficace. Il doit être effectué par un chirurgien esthétique en cabinet mais ne nécessite pas d’anesthésie générale. En revanche, il peut être conseillé aux patients d’appliquer une crème anesthésiante une heure avant la séance. Le Botox agira directement sur la glande sudorale et permettra de stopper la fabrication de sueur. En règle générale, il faut répéter le processus tous les 6 mois et il faut respecter un délai de 3 mois minimum. La plupart des patients traités reconnaissent retrouver une qualité de vie bien meilleure et de manière quasiment instantanée.

traitement transpiration excessive botox
Traitement de la transpiration excessive par le botox

Existe t-il des contre-indications ?

Plusieurs contre-indications existent. Les femmes enceintes ne doivent en aucun cas effectuer d’injection de Botox. Les patients souffrants de maladies neuromusculaires, présentant des allergies à l’albumine, prenant certains antibiotiques, ou anticoagulants ou prenant de l’aspirine ne pourront pas non plus y avoir accès. Il faut garder en tête que les injections de toxine Botulique peuvent avoir des effets secondaires peu plaisants voire gênants, à savoir quelques hématomes aux points d’injections, ou bien parfois il peut apparaître des faiblesses musculaires ou même des fourmillements.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here