Quand dois-je porter un équipement de protection individuelle ?

Les EPI sont portés pour vous protéger des sécrétions respiratoires des patients, principalement quand il tousse et éternue à moins de 2 m de vous. Sinon, la proximité d’un patient n’est pas un risque sauf si vous avez un contact physique direct avec des fluides corporels (urine, fèces, sang).

N’oubliez pas : l’EPI ne supprime JAMAIS le besoin d’une minutieuse et fréquente hygiène des mains et des avant-bras ou la distanciation sociale.

Quand dois-je porter un EPI ?

  • En milieu hospitalier, dans les zones de service, en cas de contact direct avec un patient, à moins de 2 m de distance. Le risque doit être évalué en prenant en compte la probabilité de contacts/rencontres accidentels sur le lieu de travail. Mais en dehors des sas ou des pièces latérales, cela peut nécessiter que vous continuiez à porter un masque et une protection des yeux (visière).
  • Dans les zones de soins intensifs (voir les directives locales spécifiques)
  • Dans les cinémas (voir les directives locales spécifiques)
  • En ambulatoire en cas de contact direct avec un patient, à moins de 2 m de distance.

Évaluer la probabilité de contacts/rencontres accidentels alors que vous êtes encore à la clinique. Dans votre salle de clinique, vous devrez peut-être continuer à porter un masque et un protection des yeux

  • Pour le transfert de patients entre les zones cliniques.
  • Le personnel de sécurité et le personnel d’accueil aux entrées des hôpitaux et des cliniques devrait essayer de maintenir une distance de 2 m, mais si cela n’est pas possible, devrait utiliser un masque et des lunettes de protection. Le personnel d’accueil derrière un paravent (plexiglass) n’a pas besoin d’EPI.
  • Le personnel travaillant dans les zones de vente au détail doit essayer de maintenir une distance de 2 m, mais si cela n’est pas possible, utiliser un masque et des visières de protection



Quand ne devrais-je pas porter d’EPI ?

Loin des zones cliniques, c’est-à-dire des couloirs, des ascenseurs, des espaces publics, des zones de vente au détail. Sauf si vous transportez un patient.

Dans les bureaux, mais il faut essayer de maintenir une distance sociale

Dans les aires de repos du personnel, tout en essayant de maintenir une distance sociale

Vous ne devez pas utiliser d’EPI en dehors des bâtiments

Quel équipement de protection individuelle (EPI) dois-je porter ?

Travailler dans des établissements de soins non critiques :

Pour les soins directs aux patients, travaillant à moins de 2 m d’un patient, les précautions contre les gouttelettes aérosols doivent être utilisées.

Il s’agit de : gants jetables, tablier jetable, masque facial résistant aux fluides, visière de protection.

Le même EPI est approprié pour travailler en hôpital, en ambulatoire ou effectuer des transferts de patients au sein de l’hôpital.

Uniquement en cas d’éclaboussures importantes de sang ou d’autres fluides corporels, par exemple un patient avec vomissements incontrôlés, diarrhée ou saignements incontrôlés, si une blouse jetable à manches longues est utilisée plutôt qu’un tablier. Les autres EPI restent les mêmes.

Le personnel travaillant en dialyse rénale doit utiliser une blouse à manches longues, des gants, un masque facial résistant aux liquides et une protection oculaire lors de la mise en place et du retrait des patients de la dialyse.

Mais pour d’autres interactions en utilisant des gants jetables, un tablier jetable, un masque facial résistant aux fluides et une protection oculaire. Le personnel de dialyse peut être en mesure d’utiliser une blouse jetable à manches longues de manière périodique, en mettant un tablier jetable par-dessus le haut pour chaque nouvelle rencontre avec un patient mais en laissant la blouse à manches longues pour la durée d’une séance clinique.

Éviter tout contact direct avec le patient 

Lorsque vous travaillez dans des zones cliniques loin du contact direct avec le patient (> 2 m), un masque résistant et une protection oculaire peuvent être conservés s’il existe une possibilité de contact inattendu avec le patient, par exemple un patient errant hors d’une pièce, mais des gants et le tablier ne doivent pas être portés.

Procédures génératrices d’aérosols 

Le personnel effectuant des interventions qui produisent des aérosols (AGP) doiventt utiliser des gants jetables, une blouse jetable à manches longues un masque certifié FFP3

et une protection des yeux. Dans la mesure du possible, effectuez les AGP dans une seule pièce. Seul le personnel nécessaire à l’exécution de l’AGP doit être présent et les autres membres du personnel doivent essayer de ne pas entrer dans une zone AGP pendant 20 minutes après l’achèvement de l’AGP. S’il y a un besoin clinique d’entrer dans la zone avant l’expiration de ce délai, le personnel doit porter un EPI AGP.

masque ffp2 hopital

N’oubliez pas

L’EPI ne supprime jamais le besoin d’une minutieuse et fréquente hygiène des mains et des avant-bras ou le respect de la distanciation sociale.

Certains membres du personnel hospitalier ne devraient pas avoir besoin de plus qu’une protection faciale (masque résistant aux fluides FFP2 et une visière de protection des yeux et charlotte de protection ou calot ou couvre-chef), il s’agit notamment du personnel d’accueil et des chauffeurs d’ambulance.

Les ambulanciers peuvent avoir besoin d’un tablier jetable pour aider les patients à entrer et à sortir du transport.