Physiothérapie, chiropratique et ostéopathie : Quelle est la différence ?

0
78

Si vous avez déjà eu mal au dos, au cou ou au genou, il y a de fortes chances que vous ayez consulté un physiothérapeute, un chiropraticien ou un ostéopathe pour obtenir un traitement.

La distinction entre les trois est toujours un peu confuse. Sans trop en savoir, il peut sembler que ces professionnels paramédicaux pratiquent à peu près la même chose : des techniques manuelles non invasives, sans médicaments, qui visent à améliorer la santé physique et le bien-être.

Mais en regardant de plus près, vous trouverez quelques différences et nuances à prendre en compte selon votre douleur et vos besoins.

Découvrons ici les différences entre ces trois métiers.

Physiothérapie

Les physiothérapeutes sont spécialisés dans le diagnostic, la prise en charge et la prévention des troubles du mouvement.

L’objectif de la physiothérapie est de réhabiliter et d’améliorer la capacité d’une personne à bouger et à fonctionner, et les physiothérapeutes utilisent leur expertise en anatomie et en physiologie pour évaluer et traiter des personnes souffrant de divers problèmes de santé.

Bien que les physiothérapeutes soient surtout connus pour leur traitement des blessures sportives et des douleurs au cou et au dos, ils travaillent également avec les prématurés, les personnes qui se remettent d’un accident vasculaire cérébral, les personnes atteintes de lésions cérébrales ou médullaires et les personnes atteintes de maladies comme la maladie de Parkinson, l’arthrite, l’ostéoporose et la mucoviscidose. Les physiothérapeutes utilisent une combinaison de thérapie manuelle, d’entraînement au mouvement et d’agents physiques et électro physiques. Un physiothérapeute aide à réparer les dommages, à réduire la raideur et la douleur, à augmenter la mobilité et à améliorer la qualité de vie.

La physiothérapie est une science clinique de la santé fondée sur des données probantes, et les praticiens ne sont tenus d’utiliser des traitements que si leur efficacité a été démontrée par la recherche scientifique.

Ce à quoi vous pouvez vous attendre lors d’une consultation standard en physiothérapie.

Une séance de physiothérapie  » typique  » peut comprendre :

  • Évaluer et diagnostiquer l’état et les besoins du patient.
  • Travailler avec le patient pour fixer et atteindre des objectifs.
  • Élaborer un plan de traitement ou de prévention qui tiendra compte du mode de vie, des activités et de l’état de santé général.
  • Prescrire des exercices et des aides physiques au besoin.

Dans le cadre de la physiothérapie, un praticien vous prescrira souvent un programme d’exercices personnels adapté aux besoins spécifiques de votre corps.

Il n’y a pas de frais pour consulter un physiothérapeute dans un hôpital public (un médecin généraliste est nécessaire pour les consultations externes), mais les listes d’attente peuvent être aussi longues que plusieurs mois, le nombre de visites peut être limité et il y a moins de services dans les régions rurales.
Pour les physiothérapeutes privés, aucune référence n’est nécessaire. Une consultation initiale coûtera probablement entre 60 et 80 euros.

Chiropraxie

Les chiropraticiens se concentrent principalement sur le diagnostic, la correction et la prévention des troubles de l’appareil locomoteur (colonne vertébrale, bassin, muscles, ligaments et articulations).

La chiropraxie est presque toujours associée aux manipulations de la colonne vertébrale et du cou, mais elle implique une combinaison de soins pratiques, de modalités de physiothérapie (ultrasons) et d’exercices.

Malgré la popularité grandissante de la chiropraxie, son bienfait prouvé est assez limité. Les seules données probantes vraiment solides et souvent citées concernent les douleurs lombaires – et un examen de la manipulation de la colonne vertébrale a révélé qu’elle pouvait soulager les douleurs dorsales, mais qu’elle n’était pas plus efficace que les autres thérapies courantes, comme la thérapie par l’exercice.

Ostéopathie

Les ostéopathes partent du principe que la posture, les blessures ou les modes de vie néfastes compromettent la structure anatomique et conduisent à une mauvaise santé. En tant que praticiens, ils examinent la relation entre la structure du corps et la manière dont il fonctionne.

Les ostéopathes se concentrent sur la façon dont le squelette, les articulations, les muscles, les nerfs, la circulation, le tissu conjonctif et les organes internes fonctionnent comme une unité globale.

Par exemple, si vous voyez un ostéo pour une douleur au genou, ils peuvent aussi examiner votre cheville, votre bassin et votre dos. Le praticien peut également vous poser des questions sur vos antécédents médicaux, ainsi que sur les facteurs qui ne semblent pas être directement liés à votre blessure actuelle.

Tout comme les physios et les chiros, les ostéos diagnostiquent et traitent les blessures à l’aide de techniques manuelles non-invasives ; tests orthopédiques et neurologiques, manipulation des tissus mous, massage, étirement des groupes musculaires et ajustements rachidiens. Ils peuvent également recommander des exercices et des modifications alimentaires.

Les patients d’ostéopathes sont généralement ceux qui souffrent de douleurs au dos et au cou, de sciatique, de maux de tête, de douleurs articulaires, de micro-traumatismes professionnels et répétitifs et de blessures liées au sport.

Les ostéopathes travaillent en privé et n’ont pas besoin d’une référence. Ils facturent généralement entre 50 et 80 euros selon la spécialité pour une consultation initiale, qui durera probablement entre 40 et 60 minutes.

Il faut six ans pour obtenir un diplôme en ostéopathie, et les praticiens doivent être enregistrés comme D.O. (ostéopathie exclusive).

Trouver le bon praticien

Que vous consultiez un physiothérapeute, un chiropraticien ou un ostéopathe, la chose la plus importante est de trouver un praticien qui soit à l’écoute de vos douleurs et mette en place tous les moyens disponibles pour vous soigner. Ses soins doivent rester dans son domaine et en aucun cas il ne doit empiéter sur la spécialisation d’un autre praticien au risque de nuire à votre traitement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here